top of page

Sportive, Sportif EmoussĂ©-e, đŸ’Ș




☀Tu te lĂšves tous les matins, tu t’entraines.

đŸ’ȘTu as mal, tes muscles te font mal, ton corps a mal. C’est ton quotidien. La douleur tu la connais, tu vis avec. Tu apprends Ă  l’apprivoiser pour mieux la contrĂŽler, pour moins la ressentir.

✹Tu le fais parce que tu connais ton objectif. Alors mĂȘme fatiguĂ© c’est lui qui te fait tenir.

Alors tu recommences encore et encore Ă  t’entrainer, c’est viscĂ©ral.

C’est objectif tu le vois, comme si tu voulais le saisir. Tu te boostes parce qu’on t’apprend Ă  ĂȘtre fort et tu dois ĂȘtre fort. Tu ne veux pas te dĂ©cevoir et tu ne veux pas dĂ©cevoir. Tu te relĂšves encore et encore.

đŸ’ȘTon mental te guide pour passer au-delĂ  de la douleur, de ce que tu ressens.

Pour ĂȘtre performant le jour J.

Tu es alors transcendĂ©, bouillonnant Ă  l’intĂ©rieur, tu te dis que tu n’as pas fait tout ça pour rien. C’est ta chance.

😌Le rĂ©sultat est autre que celui espĂ©rĂ©.

Cela ne devait pas se passer comme ça, alors pourquoi?

Le lien qui unit le sportif Ă  son corps est immuable.

Pourtant, le sportif a tendance soit Ă  trop l’écouter soit Ă  ne pas assez l’écouter. Il a beau faire une bonne prĂ©paration physique, de bons entrainements, de bonnes phases de rĂ©cupĂ©ration, le couac est lĂ  : objectif non atteint, blessure, mauvaise performance.

⚠Notre Ă©quilibre repose sur le triangle de la santĂ© : psycho-Ă©motionnel, biochimique et structurel. Si un grain de sable vient se glisser lĂ -dedans alors le triangle peut s’effondrer. Et c’est lĂ  que le couac arrive. Prendre le corps dans sa globalitĂ© s’est accepter aussi l’esprit, c’est-Ă -dire le cĂŽtĂ© psycho-Ă©motionnel.

Que tu sois dans le monde du haut niveau ou non, mon rĂŽle est de te permettre de garder cet Ă©quilibre pour Ă©viter les blessures, perfectionner un geste, performer et atteindre l’objectif.


0 vue

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page